Neuf conseils pour la qualité de la formation
 -
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

Facilitez-vous le Datadock et le référencement aux catalogues de financements publics
Nouvelle liste des référents à l'Inventaire des certifications et habilitations de la CNCP
Bonne année 2017 !
Avant le 1er janvier 2017 choisissez votre certification qualité
Nos prochains webinaires consacrés aux labels du CNEFOP

Catégories

Certifications
Conseils
Formation
Initiatives
Juridique
Lectures
MOOC et formations en ligne
Nuances
Politique
Portage salarial
Rendez-vous
Société

Archives

août 2017
janvier 2017
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
septembre 2013

fourni par

Michel Baujard

Neuf conseils pour la qualité de la formation

Ce mardi 15 décembre 2015, pour le compte de CFS+, j'ai eu l'honneur et le plaisir de signer le contrat référent
ICPF & PSI, avec son président, François Galinou .


Je présenterai ici prochainement le programme de formation et de certification 2016 que nous mettons en place à partir du lundi 11 janvier. (Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ICI)

Dans l'attente, pour ce billet, je suis heureux de laisser le clavier à François pour ses neuf conseils en faveur de la qualité en formation.



Neuf conseils à appliquer tout de suite pour avoir des certitudes, passer à l’action et réussir !

1    Ne parlez plus de « petits OF » et de « gros OF ».
Distinguez les organismes de formation et les professionnels. Si vous devez établir une liste de référence, référencez les deux. Les organismes de formation assument la responsabilité de la détermination des besoins, de la conception de l’action, de la réalisation, du suivi et de l’évaluation. Les professionnels sont les hommes et les femmes qui assurent les fonctions nécessaires à l’exécution de ces activités. Leur expertise est caractérisée, avant tout, par une durée d’expérience dans la fonction.

2    Concentrez-vous sur trois entités : l’organisme, la personne et le service.
C’est en ayant des exigences sur ces trois entités que vous obtenez la qualité.

3   Utilisez des normes ISO voire AFNOR.
À terme, la qualité est toujours obtenue par des normes respectées a priori. Si vous ne le faites pas, vous risquez de passer à côté de l’essentiel ou de réinventer la roue, soit une norme, fruit du travail et de l’expérience de milliers de volontaires. Faites-le avec recul, car la foi dans la norme doit avoir sa limite.

4   Ne confondez pas les propositions et les réalités.
Ayez recours aux certifications qualité du marché. Contrairement à ce que vous pouvez entendre ou croire, il n’y en a pas des milliers, mais cinq : ISO 9001, ISO 29990, NF Services, ICPF & PSI et ISQ OPQF. Si vous entendez autre chose, contactez-moi.

5    Ne raisonnez pas en termes de moyens ou de résultat, poursuivez deux objectifs : la performance et la mise sous contrôle.
La performance amène le résultat et l’épanouissement. La mise sous contrôle d’un tiers indépendant, l’organisme de certification, crée la confiance.

6   Concentrez-vous sur le système de management de la qualité, et non sur les exigences à traiter.
Pour obtenir la qualité, un système est nécessaire pour vous empêcher de subir les exigences et vous permettre de les satisfaire.

7   Valorisez avant de faire certifier.
Une démarche qualité n’amène au succès que si elle commence par une étape de valorisation avant un audit critique. Commencer par l’audit est destructeur, et démotivant.

8   Allez au plus facile : valider le professionnalisme du formateur.
La liste des formations éligibles au CPF est une tentative d’obtenir la qualité du service de formation. C’est l’idéal, mais c’est ce qu’il y a de plus difficile. La majorité des organismes de formation comptent sur les formateurs pour assurer la qualité. Faites comme eux !

9   Adhérez à la culture qualité ISO 9001.
Ne commencez pas une démarche qualité par un glossaire. Ce sont les débutants qui font des glossaires. Pour acquérir une culture, il faut maîtriser le système de référence ou le paradigme. C’est-à-dire l’ensemble cohérent et opérationnel des concepts de la qualité : plan, processus, revues, audit etc. C’est le fondement de la culture internationale de la qualité. Elle est de plus en plus répandue et nécessaire.



________________________________________________________________________________________________


0 commentaires pour Neuf conseils pour la qualité de la formation:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment